Aller au menu principal Aller au contenu principal

Post doctorat : diagnostics booster

Partager

SOLEIL est le centre français de rayonnement synchrotron, situé sur le plateau de Saclay près de Paris. Il s’agit d’un instrument pluridisciplinaire et d’un laboratoire de recherche, ayant pour mission de conduire des programmes de recherche en utilisant le rayonnement synchrotron, de développer une instrumentation de pointe sur les lignes de lumière et de mettre celles-ci à la disposition de la communauté scientifique. Le synchrotron SOLEIL, outil unique à la fois en matière de recherche académique et d’applications industrielles, a ouvert en 2008. Il est utilisé annuellement par plusieurs milliers de chercheurs français et étrangers, à travers un large éventail de disciplines telles que la physique, la biologie, la chimie, l’astrophysique, l’environnement, les sciences de la terre, etc. SOLEIL s’appuie sur une source de rayonnement remarquable à la fois en termes de brillance et de stabilité. Cette Très Grande Infrastructure de Recherche (TGIR), partenaire de l’Université Paris-Saclay, est constituée en société « civile » fondée conjointement par le CNRS et le CEA.

Actuellement, des études sont menées pour le remplacement (projet d’Upgrade) de l'anneau de stockage, en phase avec une vague de construction d'une nouvelle génération d'anneaux appelés Diffraction Limited Storage Rings (DLSR), dans la communauté internationale du rayonnement synchrotron (LS). Pour rester compétitive parmi les sources de lumière de première classe, SOLEIL a officiellement lancé les études de R&D pour son upgrade depuis début 2019 et un CDR (Conceptual Design Report) a été rédigé fin 2020. Le projet est actuellement en phase de TDR (Technical Design Report) avec l'objectif de finaliser un TDR d'ici la fin de l'année 2023.

Ce poste se situe au sein de la division Accélérateurs et Ingénierie (DAI), dans le groupe Diagnostics et Synchronisation, actuellement composé de 4 ingénieurs/chercheurs et 2 assistants-ingénieurs.

Le groupe Diagnostics et Synchronisation a la responsabilité de concevoir, construire, tester et mettre en service :

Les diagnostics et l’instrumentation permettant la caractérisation et la stabilité du faisceau des trois accélérateurs de SOLEIL (Linac, Booster et anneau de stockage) ainsi que le système de synchronisation des accélérateurs et des lignes de lumières de SOLEIL.

I.Mission

Dans le cadre de l’upgrade de SOLEIL, conduisant à une réduction drastique de l’émittance horizontale, la majorité des systèmes diagnostics doivent être renouvelés ou optimisés.

Le candidat ou la candidate sélectionné aura pour mission de réaliser le design des systèmes permettant caractériser la distribution transverse du faisceau d’électron du Booster:

- Un imageur de faisceau d’électrons composé d’un scintillateur et d’un système optique haute résolution (mesure destructive) ;

- Un moniteur de rayonnement synchrotron visible utilisant le rayonnement produit par un aimant de courbure du booster (mesure non destructive). Ce système se compose d’un miroir plan inséré dans la chambre à vide de l’aimant de courbure pour extraire le rayonnement synchrotron de l’aimant, d’une paire de miroir supplémentaire pour transporter le rayonnement, et un système d’imagerie haute résolution ;

-Un moniteur d’émittance composé d’un scintillateur et d’un système optique haute résolution (mesure destructive).

Pour mener à bien ces missions, le candidat ou la candidate sélectionné réalisera les phases d’étude, de design et éventuellement de test (sur la machine actuellement en opération).   

Il/Elle aura régulièrement la possibilité de participer à des conférences et à des workshops internationaux et d'y présenter ses travaux, et pourra publier ses résultats dans des revues appropriées.

II.Qualification et expérience

Le candidat ou la candidate doit posséder un doctorat en physique, en lien avec la dynamique faisceau ou l’instrumentation faisceau.

Les candidats recherchés doivent être motivés et avoir une expérience en simulations numériques ainsi qu’en physique des accélérateurs. Des compétences en programmation (Python et Matlab) seront particulièrement appréciées.

III.Conditions générales d’exercice

Cette offre concerne un contrat postdoctoral d'une durée de 12 mois avec une possibilité de renouvellement d'un an. Un large éventail de programmes de formation, d’opportunités de recherche et de perfectionnement seront accessibles. De plus, le poste bénéficie d'une politique de conciliation travail-vie personnelle flexible.

Le contrat débutera dès que possible en 2022.