Aller au menu principal Aller au contenu principal

La thèse de Julie – épisode 4 - le Laboratoire LISA et le synchrotron SOLEIL

Partager

Pour notre quatrième rencontre avec Julie Gordon, doctorante au laboratoire MONARIS et au synchrotron SOLEIL, nous continuons à découvrir les différents lieux où la conduisent ses travaux de recherche sur l’altération des objets en métal peint.

Dans cet épisode, contrairement au précédent, Julie n’étudie pas les échantillons prélevés sur des objets conservés au Musée des arts et métiers et dans les réserves de ce même Musée (épisode 1 et épisode 2), mais des « échantillons modèles » de métal peint, vieillis de façon accélérée, et traités ou non pour lutter contre ce vieillissement.
Pour ces analyses, nous suivons tout d’abord Julie au LISA, le Laboratoire Interuniversitaire des Systèmes Atmosphériques situé à Créteil, puis à SOLEIL, sur la ligne de lumière DIFFABS où sa co-responsable de thèse Solenn Réguer est scientifique.

Voir également :

La thèse de Julie - Episode 1 - Le Musée des Arts et Métiers

La thèse de Julie – épisode 2 – les réserves du Musée des Arts et Métiers

La thèse de Julie – épisode 3 – le laboratoire MONARIS