Aller au menu principal Aller au contenu principal

Décès de Éric BEAUREPAIRE

Partager

À tous ceux qui l'ont connu, aimé et estimé, nous avons la profonde tristesse de vous faire part du décès d'Éric BEAUREPAIRE, Chercheur au CNRS survenu le mardi 24 avril 2018, dans sa 59e année.

La cérémonie d'adieu a eu lieu le lundi 30 avril 2018, à Strasbourg.

Dans son message, Mme Beaurepaire dit : "Éric était très attaché à son travail, ce dernier occupait une place très importante dans sa vie ; ça a été difficile pour lui de renoncer progressivement, à cause de cette fichue maladie qui le rongeait, de prendre part activement à l'activité de son labo. Son visage s'illuminait d'un grand sourire lorsque des collègues venaient le voir à l'hôpital, ça me réjouissait le cœur de le voir ainsi ! "

Une collecte sera organisée en faveur de l'association "S.O.S. Foie Pancréas" présidée par le Pr Bachellier qui a opéré Éric BEAUREPAIRE. Cette association œuvre aux côtés du CHU de Strasbourg pour que les patients puissent bénéficier du plus haut niveau de performance technologique. 

Éric BEAUREPAIRE était Responsable du DMONS (Département Magnétisme des Objets NanoStructurés), Directeur de recherche au CNRS, à l'IPCMS (Institut de Physique et Chimie des Matériaux de Strasbourg).

Il a centré son activité de recherche autour des systèmes magnétiques et de la spintronique : l’électronique sensible au magnétisme avec des combinaisons de métaux, d’oxydes, de molécules organiques, …. Son équipe a notamment été pionnière dans l’étude des processus de dynamique d’aimantation ultrarapides, de la spintronique d’oxides en vue d’applications multifonctionnelles, ou encore des processus d’aimantations dans des films et nanostructures. Lors de toutes ces études, Éric et son équipe ont toujours utilisé les potentialités offertes par le rayonnement synchrotron et SOLEIL en particulier. 

En plus d’être un de nos utilisateurs réguliers, il a œuvré dans le Comité de Programmes 2 – « Propriétés électroniques et magnétiques de la matière - Surfaces et Interfaces » à SOLEIL depuis avril 2007, en tant que membre puis en tant que Vice-Président. Il a été actif et était connu également dans d’autres centres de rayonnement synchrotron (ESRF, BESSY, SLS)

L’ensemble des personnels de SOLEIL lui rend ici un très grand hommage et adresse toutes ses condoléances à sa famille.