Aller au menu principal Aller au contenu principal

Post Doctorat : Ligne ANTARES

Partager

SOLEIL est le centre français de rayonnement synchrotron, situé sur le plateau de Saclay près de Paris. Il s’agit d’un instrument pluridisciplinaire et d’un laboratoire de recherche, ayant pour mission de conduire des programmes de recherche en utilisant le rayonnement synchrotron, de développer une instrumentation de pointe sur les lignes de lumière et de mettre celles-ci à la disposition de la communauté scientifique. Le synchrotron SOLEIL est utilisé annuellement par plusieurs milliers de chercheurs français et étrangers, à travers un large éventail de disciplines telles que la physique, la biologie, la chimie, l’astrophysique, l’environnement, les sciences de la terre, etc. Cette Très Grande Infrastructure de Recherche (TGIR), partenaire de l’Université Paris-Saclay, est constituée en société «civile» fondée conjointement par le CNRS et le CEA.

Un poste de post-doctorant est ouvert à SOLEIL (pour un an, extensible jusqu'à deux ans) dans la ligne de lumière ANTARES (pour Analysis Nano-spoT Angle Resolved photo Emission Spectroscope). ANTARES est une ligne dédiée à la spectroscopie de photoémission résolue angulairement et spatialement (Nano-ARPES). Par conséquent, l’instrument se prête bien pour déterminer la structure de bande électronique d'échantillons de taille micro et nano ainsi que de grands échantillons avec nano hétérogénéités. De plus, l’installation expérimentale est capable d’effectuer une imagerie spatiale de l'environnement atomique local d'un élément chimique par formation d'image raster de niveaux de cœur XPS.

Les thèmes principaux de la recherche scientifique d’ANTARES incluent graphène et matériaux à deux dimensions (MoS2, TiSe2, BN, etc), heterostructure 2D de van der Waals, graphène bicouche, pérovskites comme SrTiO3, systèmes unidimensionnels, y compris les nanotubes de carbone, 1D chaînes métalliques, ainsi que les matériaux nouveaux comme les supraconducteurs, les semiconducteurs pour électronique, etc. Récemment la ligne a démarré l’installation in-operando pour l'étude des bandes électroniques dans les échantillons connectés électriquement. Cela ouvre des opportunités pour de nombreuses approches innovantes dans les études ARPES, comme le dopage avec la tension, les études des phénomènes de non-équilibre, les expériences avec des échantillons soumis à des contraintes mécaniques, etc.

Pour les détails sur les capacités de l’instrument, veuillez consulter les publications sélectionnées réalisées à l'aide de l'instrument ANTARES.

1. Description du poste

Developper son projet scientifique selon les possibilités de l’instrument et en explorant la nouvelle technique de nanoARPES.

Le sujet bien défini du projet peut être localisé dans un de domaines suivants :

  • matériaux bidimensionnels et leurs heterostructures ;
  • matériaux topologiques ;
  • matériaux unidimensionnels ;
  • recherche in-operando de micro-dispositifs.

Mener sa recherche en utilisant l’ARPES sur spot submicronique, une caractéristique unique qui s'est avéré être un avantage pour les recherches de micro-cristaux et polycristaux, micro-flakes, domaines, etc, etc, et il offre des opportunités de recherche polyvalentes. Le projet permet d’utiliser la nouvelle capacité in-operando de l’instrument, et pour permettre des opportunités scientifiques de ce développement technique.

L’instrument sert une large communauté d’utilisateurs internationaux. Le support occasionnel aux utilisateurs fait une partie du rôle du postdoc de la ligne, ainsi que la participation au développement technique continu de l'instrument ANTARES.

2. Qualifications et expérience

Le/La candidat/e doit être titulaire d’une thèse Ph.D ou d’un titre équivalent en physique de la matière condensée, ou dans une discipline proche.

L’expérience précédente en ARPES serait très appréciée.

Les aspects suivants seront examinés avec la plus grande attention :

  • Les compétences en matière d’installations in-situ (MBE, STM, ARPES, LEED).
  • Parfaite connaissance de la synthèse et de la préparation d'échantillons.
  • Capacité à développer des équipements expérimentaux complexes.
  • Expérience dans l'organisation de l'activité dans des installations expérimentales partagées.
  • Solide expérience en programmation pour le traitement des données.
  • Capacité à travailler de façon autonome et en groupe

Le/La candidat(e) doit parler et écrire couramment l’anglais. La connaissance du français est également souhaitable mais pas obligatoire et des cours sont proposés aux locuteurs non natifs.

3. Conditions générales

Ce poste commence à partir de janvier / février 2021. Contrat postdoctoral 12 mois - contrat renouvelable une fois.

Pour tous renseignements, veuillez contacter Mr.Pavel Dudin à pavel.dudin@synchrotron-soleil.fr

4. Les articles sélectés

  1. Joucken, F., Avila, et al, "Visualizing the effect of an electrostatic gate with angle-resolved photoemission spectroscopy" Nano Letters., 19(4), 2682−2687, (2019)
  2. M.Hell, N.Ehlen, A.Grueis et al, “Massive and massless charge carriers in an epitaxially strained alkali metal quantum well on graphene”, Nature Communications., 11, art.n° 1340, (2020)
  3. Gao, Z., Wang, F., Johnson, A.T.C., et al., "Large-area epitaxial growth of curvature-stabilized ABC trilayer graphene" Nature Communications, 11, art.n° 546, (2020)
  4. Valbuena, M.A., Chudzinski, P., et al., "Polarization dependence of angle-resolved photoemission with submicron spatial resolution reveals emerging one-dimensionality of electrons in NbSe3", Physical Review B., 99(7): art.n° 075118. (2019).
  5. M.Randle, et al., "Gate-Controlled Metal–Insulator Transition in TiS3 Nanowire Field-Effect Transistors" ACS Nano., 13(1): 803–811. (2019).
  6. Dudin, P., Speller, S.C., et al; "Imaging the local electronic and magnetic properties of intrinsically phase separated RbXFe2–YSe2 superconductor using scanning microscopy techniques", Superconductor Science and Technology., 32(4): art.n° 044005. (2019).